N3B: Mini Star Jemeppe reste sur 8 matchs sans défaite

Des onze formations namuroises présentes en division 3 nationale à l'A.B.F.S., celle du Mini Star Jemeppe (N3B) est assurément celle qui cartonne le plus actuellement. Les Jemeppois restent sur huit matchs sans défaite (13 sur 16). Depuis le partage du 10 novembre à GDF Manage (4-4), la belle spirale a débuté. Et pourtant, six jours avant, le moral était en berne. Il avait perdu l'un de leurs joueurs, David Laloux, âgé de 29 ans, décédé dans un accident de voiture. «Nous portions des brassards noirs ce soir-là à Manage», se souvient le C.Q. jemeppois, Eric Lambert. «Nous étions menés et pour David, les joueurs s'étaient arrachés pour décrocher le partage. Depuis, nous n'avons plus perdu un match.

De la haut, David nous donne certainement de sa force. Cela n'a pas été simple pour le groupe de s'en remettre. On s'est serré les coudes et on s'est unit dans ces moments difficiles. C'est peut-être ce qui explique cette spirale. Pour David, on tentera de la poursuivre le plus longtemps possible.»
L'apport des frères Kevin et Andy Noël est indéniable, d'autant que, depuis peu, le troisième frangin, Loick, les a rejoints. Ces trois-là on vécu plusieurs saisons ensemble au football à la JS Tamines (D3 amateurs). Forcément, cela se sent au niveau des automatismes. Mais depuis quelques semaines, un autre larron s'est réveillé: Anthony Martella (photo). Ce dernier n'arrête plus de marquer. «Il y a deux ans, il s'était gravement blessé. Il lui a fallu du temps pour retrouver ses sensations. Cela semble cette fois fait. C'est surtout dans la tête que cela joue. Et puis, Anthony a compris maintenant qu'il était possible de marquer de la pointe (rires). Il ose ainsi plus.»
Le Mini Star fait désormais partie du top 5, mais notre interlocuteur ne s'emballe pas. «On pensait vivre une saison tranquille en assurant au plus vite le maintien. C'est déjà dans la poche. On va toutefois rester les pieds sur terre. On doit encore en découdre avec le top 4, contre lequel nous n'avions pris qu'un point (NDLR: contre Arena Wavre) lors des matchs «aller». Ce sera l'occasion de voir s'il y a du progrès, tout en nous montrant peut-être déterminants comme arbitre dans la lutte pour le titre.»

LA NOUVELLE SALLE PAS POUR TOUT DE SUITE
Au Drenica Namur, ce vendredi 2 février, Eric Lambert, en fonction depuis une vingtaine d'années, ne voit pas ses joueurs avoir la vie facile. «Les Namurois ont récupéré notamment Deli Barjaktari. Ils viennent ainsi de réaliser un 3 sur 4 qui leur a permis de se donner une bouffée d'oxygène. Début janvier, en match refixé, nous l'avions emporté 7-1 à l'aller. Un tel écart m'étonnerait ce vendredi.»
Enfin, les Jemeppois devraient bien terminer la saison dans leur complexe sportif actuel. «Un nouveau hall jouxtant celui existant doit voir le jour, mais cela n'avance plus trop pour l'instant. Nous sommes déjà en février et on ne devrait donc pas bouger. Ce sera quand même un changement lorsque l'on passera à l'acte. Les dimensions du terrain seront plus petites. Or, profiter des grands espaces, c'est ce qui fait notre force à domicile. Il faudra probablement modifier notre jeu.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.