N3B: Seilles, à quatre, a préféré jeter l'éponge à Esperanto Schaerbeek

Rien ne va plus au MF Seilles en 2018. Les contre-performances s'enchaînent, avec notamment onze buts encaissés au Drenica Namur et une défaite chez les lanterniers de Noujoum Namur. Mais le summum a été atteint lors du tout dernier match à Esperanto Schaerbeek. «Vendredi à 17h30, nous étions sur le point de déclarer forfait», explique le coach andennais, Sylvain Depas. «Sept éléments ne savaient se libérer comme Jamart, Gilsoul, Gilson, Henrot et Hubeaux, qui fêtait son anniversaire. On sait qu'un forfait n'est pas donné. Du coup, en urgence, j'ai réussi à contacter Benjamin Moeremans, qui faisait partie du noyau la saison dernière. J'ai demandé à mon père (photo) s'il voulait bien également dépanner.»

Seilles s'est ainsi présenté à quatre avec Degeves comme gardien et Corentin Depas pour éviter de payer l'amende. Le match a pu débuter, mais il n'a pu aller à son terme. «Honnêtement, chapeau à ceux qui étaient présents. On a tenu en infériorité numérique un moment le 3-2. Le coach schaerbeekois était furax. Ce qui prouve que nous faisions mieux que nous défendre. Forcément, on a quand même fini par craquer physiquement. A la 32e toutefois alors que le marquoir indiquait 8-2, mon papa s'est blessé et il a dû renoncer. A 54 ans, c'est remarquable ce qu'il a accepté de faire. Mais il restait plus d'un quart d'heure et à trois, on n'aurait pu éviter le chemin de croix jusqu'au terme de la partie. Nous avons alors décidé d'en rester là et de nous retirer du terrain.»
Notre interlocuteur était franchement en colère contre les absents. «Lorsqu'un joueur vient me voir en me demandant de pouvoir faire l'impasse le temps d'un match car il a le week-end une rencontre importante avec son club de foot, je suis le premier à accepter. Mais parmi toutes ces absences de ce vendredi, il n'y en avait aucune excuse pour cette raison. Alors, je m'interroge. Quand on s'investit dans un club de football en salle, on sait qu'une saison se joue entre septembre et mai. On prend alors ses dispositions en conséquence. Je ne peux pardonner ce qui s'est passé. C'est manquer de respect au club, mais aussi envers moi-même.»

RAMADANI EN RENFORT
Sylvain Depas a déjà réagi en conséquence. Afin que ce genre de parodie ne se reproduise plus, il compte faire appel à des renforts. «Pour la saison prochaine, nous avions déjà noué des contacts avec des joueurs. Mais vu la situation, on en aura besoin tout de suite. C'est ainsi que nous allons affilier Valton Ramadani, une connaissance de mon «T2», qui provient de Liège. C'est une recrue de qualité. Engie CHU Liège qui milite en Nationale 2B était aussi intéressé par ses services. Un second élément devrait ensuite encore s'ajouter.»
Seilles se retrouve du coup en dixième position après avoir flirté avec le podium. Le prochain match s'annonce délicat. Les Namurois se rendront ce vendredi 23 février à River Plate Morlanwelz, qui joue le titre avec Chamilk P. Bruxelles.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.