P1: MFC Clermont est le plus spectaculaire

Si les Red Devils Auvelais mènent la danse en P1 de la province de Namur, l’équipe la plus spectaculaire de la série est le MFC Clermont. Avec 117 buts inscrits en 17 matchs, elle possède la 2e attaque la plus prolifique derrière Nostalgique Mettet. A l’inverse, avec 140 buts encaissés, elle est de loin la formation la plus perméable. Pour preuve, les lanterniers de Bois-de-Villers ont encaissé trente-six goals de moins que les Clermontois. «Nous avons connu de gros soucis d’effectif au premier tour et particulièrement en début de saison», explique le buteur de l’équipe, David Scharlaken. «C’est ainsi que fin septembre, nous nous sommes même retrouvés à quatre pour aller au MFC Ciney. On se souviendra longtemps de ce match. Nous avons été étrillés… 28-3.»

Depuis fin janvier, le MFC Clermont, ex-pensionnaire de D3 a redressé la tête, affichant un bilan de 8 sur 10, qui lui a permis de sortir de la zone rouge. «Dès décembre, nous avons pu enfin compter sur une ossature digne de ce nom. Nous sommes souvent les mêmes opérationnels, avec le gardien Nicolas Dupuis, les frères Melvin et Austin Pétrisot, Jérôme Buisseret, Florent Lechat, Maxime Poulin et le jeune François Ledriche, prometteur, qui joue avec les «U21» à Châtelet au foot, ainsi que moi-même. On a malheureusement perdu notre dernier match contre MFC Ciney (8-9), alors que nous menions pourtant 5-1 au repos.»

Si le danger peut venir de partout, notre interlocuteur reste le goléador attitré de l’équipe. «J’ai planté six buts contre Belvédère Ligny et sept ou huit lors d’un autre match. Je ne dois pas être loin de la cinquantaine de réalisations. D’autres ne sont pas en reste. Je pense à Melvin Pétrisot. Lui aussi est capable de cartonner à la finition. Si nous avions pu compter sur notre sept ou huit de base actuel, on aurait certainement revendiqué le podium, au lieu de chercher à prendre les points nécessaires pour assurer le maintien. En tout cas, je suis persuadé que nous aurions fait mieux que notre cinquième place de la campagne précédente.»

GOÛTER A NOUVEAU A LA D3

L’équipe clermontoise, coachée par Didier Scharlaken, cousin de David est malgré tout remontée au 8e rang, après avoir connu des moments compliqués. «On va s’en sortir. On a la chance pour une grande partie des joueurs d’évoluer ensemble au football en P2 du Hainaut à Beaumont. C’est important pour les automatismes en salle.»

Clermont reprendra le collier le 1er mars à Belvédère Ligny, pointant une longueur derrière. «C’est l’occasion d’entretenir notre bonne spirale. Personnellement, j’aurais voulu nous voir jouer les premiers rôles. La D3 que nous avons quittée fin de la saison 2016-2017 me manque. Avec le système de cartes bleues, il y a moins de fautes et les attaquants sont ainsi moins matraqués. Ce sera peut-être pour la prochaine campagne.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.