P1: RS Bois-de-Villers a fini en flèche pour se maintenir

«Il faut que nous nous retrouvions quasi dos au mur pour nous en sortir. Nous avions mal démarré en débutant par quatre revers. On avait ensuite ouvert notre compteur contre VDV Auvelais, sans en profiter, puisque cette équipe déposait peu après les armes. On s’est ainsi retrouvé largué au terme du premier tour avec six points. On a repris 2019, de nouveau, par quatre revers.» Puis est arrivée cette victoire inattendue, le 1ermars, contre les futurs champions de RD Auvelais. «Les «Red Devils» étaient loin d’être au complet, mais cela a ravivé la flamme. On a alors terminé en force pour aligner cinq matchs sans défaite. Plus personne ne croyait encore en nous aux trois-quarts de la saison. Même la presse nous condamnait déjà à la P2. Comme quoi, rien n’est jamais fini dans le sport.»

Heureusement toutefois qu’il n’y a eu qu’un descendant. Car si un second club namurois de D3 de l’A.B.F.S. avait basculé avec le BS Anhée, Bois-de-Villers aurait été contraint de repartir en P2. «Et c’est pourquoi, on espère, la saison prochaine, ne plus jouer à ce point avec le feu. Nous provenons tous pour la plupart du club de foot de la P1 de Profondeville, comme mon frère Fabian, Maxime Notte, moi-même,… Il n’est donc pas toujours facile de se libérer.»

MOSSERAY FUTUR PAPA

Quelques renforts sont attendus. «Stéphane Mosseray va être papa et prendra du recul, tout en restant affilié. L’un de nos gardiens -avec mon frère et Grégory Gilles qui peuvent aussi jouer à ce poste-, Nazim Kharroubi nous quitte. Il n’y a encore rien de concret pour les remplacer, mais trois nouvelles têtes devraient suivre.»

Épaulé par Maxime Notte et Corentin Cobut, les fidèles depuis la P4, Quentin Stenhouse espère cette fois que ses joueurs entreront directement dans la vif du sujet. «On cherchera à prendre des points dès le début, pour éviter de devoir ramer comme nous l’avons fait la saison passée. On s’est quand même offert le champion de RD Auvelais ou New Panthers Auvelais, qui pointant sur la 3e marche du podium à l’époque. Preuves que si les joueurs veulent se donner la peine, ils ont du potentiel.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.