P1: BV Mont ne se sent pas dans l'obligation de monter

Après la cinquième place décrochée la saison dernière, l’équipe des Bons Viquants de Mont occupe actuellement la première place en Provinciale 1 namuroise. Elle ne ne compte que deux défaites en dix rencontres. «On a bien négocié le début de saison, avant de perdre une première fois lors du match au sommet au BS Anhée (4-3)», explique le coach Didier André, de retour quatre ans après son départ du club.

«Le match pouvait basculer des deux côtés. Malheureusement, on s’est encore incliné (7-9) la semaine suivante contre MFC Clermont (NDLR: contre lequel c’était déjà le match… retour, après la victoire 9-14 à l’aller). Il fallait donc réagir. On l’a fait en prenant la mesure (14-4) du FC Namur, qui s’est retrouvé à quatre suite à l’expulsion (carte jaune) de Denis Sulejman, alors que nos adversaires n’avaient pas de banc. On a enchaîné vendredi dernier par une victoire (4-8) à NP Auvelais. J’ai quand même dû demander un temps mort avant la mi-temps (3-2). Je voyais que nous étions en train de retomber dans nos travers. Il y a eu réaction et nous avons renversé la vapeur.»

Il est vrai que sur papier, l’équipe a belle allure. «On a enrôlé Florian Husson qui a joué des matchs en D3 avec BF Dinant, ainsi que Damien Dechamps, relégué la saison dernière de N3D avec le BS Anhée. J’ai la chance d’avoir un noyau de treize éléments. Souvent, je débute avec un même cinq de base: Nicolas Claes, Steven Vanhaelewijn, Benjamin Lorand, Damien Dechamps et Denis Boussifet. Florian Husson et Brieu Albert peuvent aussi en faire partie et j’ai aussi tous les autres qui me donnent satisfaction.»

Lors de son précédent passage chez les Mosans, notre interlocuteur avait réussi à faire monter l’équipe en D3, parvenant même une fois à terminer sur le podium derrière le MF Namur et ZVK Hoegaarden. «On a été relégué la saison suivante et j’ai stoppé pour aller me rendre utile au RS Bois-de-Villers en devenant délégué de l’équipe où jouait mon fils, Maxime Notte. Mais Jean-Luc Boussifet, le C.Q. de Mont m’a relancé fin de saison dernière. Je n’ai pu résister.»

UN SOUPER A 207 CONVIVES

S’il est revenu, est-ce pour regoûter à la saveur de la D3? «A la base, c’est surtout pour restabiliser l’équipe et permettre aussi à Denis Boussifet de se consacrer davantage sur son rôle de joueur, lui qui avait aussi d’autres responsabilités. Le club est encore plus structuré et il le faut avec ses sept équipes. On se sent dans un cocon. Les gens de la région nous suivent. Lors de notre dernier souper, on a accueilli 207 convives. Un chiffre que beaucoup de clubs en Nationales ne pourraient atteindre. Quant au sportif, il n’y a aucune obligation de monter. Maintenant vu notre départ, on se prend quand même au jeu. Mais tout reste à faire.»

En effet, aux points perdus, c’est MF Clermont qui mène la danse. «Il faudra compter avec cette équipe, comme sur celle du BS Anhée. MFC Ciney, FC Namur et MFC Gourdinne, redoutable à domicile, sont plus en retrait, mais ils ont aussi des arguments. Je me méfie aussi de JP-CJ Leuze qui fait très peu parler, mais qui est quand même quatrième. Si on termine déjà dans le top 3, on sera déjà content.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2016 L.F.F.S. -Namur / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.